Le LYCEE > Instances/label

E3D

L’E3D ou « établissement en démarche de développement durable » est un label octroyé par l’Éducation nationale.

Ce label reconnait et encourage les établissements scolaires qui s’engagent dans une démarche globale de développement durable dans plusieurs aspects de leur fonctionnement et de leur enseignement. La démarche E3D associe l’ensemble de la communauté éducative, en relation avec les collectivités territoriales, dans une dynamique collective induite par le projet de l’établissement.

On y trouve de plus des éléments éducatifs transversaux : non seulement l’éducation au développement durable en soi, mais aussi l’éducation à la santé, l’éducation de la citoyenneté, l’éducation artistique et culturelle ou l’éducation au numérique responsable.

Tous les services de l’établissement sont mis à contribution, les professeurs bien sûr, mais aussi l’intendance, la vie scolaire et le service social et de santé.

L’EREA – LEA François Cavanna a initié cette démarche en 2018 et poursuit depuis ses engagements. Cela a déjà permis plusieurs actions comme la végétalisation de la terrasse du restaurant, la lutte contre le gaspillage alimentaire, la gestion de la collecte des déchets, la maîtrise de la consommation d’eau et d’énergie, la mise en place d’une semaine de la nutrition. Ces actions ont également favorisé la mise en place de partenariats avec des structures, comme la maison de retraite voisine.

 

Sur un effectif de 112 élèves, l’EREA François Cavanna dispose de 16 éco-délégués qui contribuent au déploiement des actions en faveur du développement durable. Ils se réunissent environ une fois par mois.

Le comité de pilotage se compose de la cheffe d’établissement, Mme Pepinster, de la CPE, Mme Bourrat, de la gestionnaire, Mme Salem, et de deux professeurs, Mme Goyer et M. Lecène.

Le conseil de la vie lycéenne est régulièrement consulté sur les projets proposés par les éco-délégués.

Le prochain projet d’envergure mêlera les questions de santé et de citoyenneté avec l’équilibre alimentaire et la rencontre avec des sportifs de haut niveau. Durant une semaine, les élèves et les personnels se verront proposer un petit-déjeuner équilibré et de bon goût. Ce projet, qui se tiendra en mai 2024, mêle plusieurs disciplines : la cuisine, le français, l’histoire et la géographie, les mathématiques et l’EPS.

Un autre projet est en cours de déploiement, celui de la création d’une boutique de recyclerie, en partenariat avec l’association fontenaysienne HABITUDES qui mène des ateliers de sensibilisation pour faire prendre conscience de l’impact de l’industrie du textile sur notre environnement, comprendre les enjeux sociaux et essayer d’adopter une démarche plus éco-responsable. Cette boutique, portée par Mme Goyer, professeure des métiers de l’entretien des textiles et les élèves de première année de CAP métiers de l’entretien des textiles, permettra de récupérer des vêtements de seconde main, les nettoyer et les remettre en état et les proposer en don. La boutique sera ouverte une fois par mois.

 

En 2021, le lycée a obtenu le niveau 2 du label et postule en 2024 pour obtenir le niveau 3.

L’Activité Physique et Sportive contribue à la formation de futurs adultes en leur offrant une culture et une éducation à la santé qu’ils pourront réinvestir tout au long de leur vie.

Une des missions de l’EPS est d’aider les élèves à faire les meilleurs choix alimentaires et à adopter un mode de vie plus actif, c’est-à-dire à faire plus d’activité physique et à réduire le temps passé assis. L’élève passe par plusieurs transformations physiques et psychiques que sont l’enfance, l’adolescence pour devenir un jeune adulte. L’EPS lui permet de re.découvrir , d’appréhender et de comprendre son nouveau corps. En pratiquant il va donc améliorer sa condition physique, développer une image positive de soi et d’améliorer l’estime de soi.

 

APPORTS pour la SANTE de l’élève

Musculation :    Les élèves testent plusieurs programmes d’entrainements puis choisissent celui qu’ils préfèrent en fonction de leur besoin personnel tel que le gain de forces, la perte de poids, l’affinement de la silhouette. Ils apprennent à faire des choix dans les charges à soulever et quelles machines utiliser en fonction de la partie du corps qu’ils souhaitent travailler. Toutes les machines nécessitent des postures particulières afin de ne pas se blesser et d’optimiser l’efficacité de l’effort.  Des rappels pour s’hydrater sont rappelés tout au long des séances.
    Santé : Ce sont des connaissances qu’ils peuvent réinvestir seul en dehors du lycée. Ils vont gagner en tonicité, améliorer leur fonction cardiaque et réguler leur poids.
    Intérêt pour les élèves en CAP cuisine, restaurant ou encore pressing qui restent debout longtemps, ils gagnent en résistances musculaire et fatiguent moins rapidement. Un effort de soulever une casserole lourde (au départ) n’en est plus un lorsque notre force personnel augmente.

Demi Fond :   Ils apprennent à connaitre les limites de leur organisme. Les élèves ont une distance (parcourut de plots) à parcourir plusieurs fois avec des temps de pauses. Ils apprennent à ressentir leur corps (fort essoufflement, jambes lourdes, point de coté, transpirations…) afin de jauger ce qu’ils peuvent faire ; je ralentie pour tenir la distance ou je vais jusqu’au plot bleu pour marcher et au plot rouge ( objectif visuel pour retarder la marche) je recours car les indicateurs de ressentis ont diminué et je me sens moins fatigué.
    Santé : accepter l’effort et la répétition des tâches. L’effort peut être fractionné, l’élève doit comprendre qu’il vaut mieux s’activer plusieurs fois  tout au long de la journée plutôt qu’une fois trois heures (ce qui risque de nous dégouter de la pratique car difficile à tenir).
    Intérêt pour l’élève en CAP restauration par exemple : pendant mon service il y a des temps forts sur lesquels je dois m’activer rapidement et d’autre ou je peux ralentir la cadence. Le but est d’optimiser les mises en action le plus longtemps possible. Également gérer la récupération, si à un moment imprévu je dois être rapide, cela ne me pose aucun problème et me créer une fatigue relative.

STEP :  Les élèves apprennent une chorégraphie imposée et ils doivent la compléter en créant leurs pas.
    Santé : accepter la répétition pour être synchronisé avec ses camarades. Développe l’estime de soi (je suis capable de créer, je suis fière). Développer une image positive de soi, souvent l’élève ne se perçoit pas entrain de pratiquer et se dévalorise, en STEP il est filmé afin qu’il voit le rendu de sa prestation pour de lui montrer tout ce qui est réussie ainsi que le rendu visuel de la chorégraphie.
    Intérêt : pour les CAP mode par exemple, faire des choix dans la création, essayer, voir ce qui fonctionne, apprendre de ce qui ne fonctionne pas, prendre du recul et observer les choses sous différents angles.
Pour finir nous pouvons rajouter que se mettre en activité, peu importe le temps ou l’activité, permet de s’évader mentalement des problèmes qui nous entourent car nous sommes absorbés par toutes les sensations de notre corps physique ou créatif.