Le LYCEE > Instances/label

Histoire EREA

Histoire des EREA

Ce paragraphe s’appuie sur le Rapport de l’Inspection générale de 2002 intitulé : Analyse de l’organisation et du fonctionnement des établissements régionaux d’enseignement adapté.

Le rapport situe la création des premières classes adaptées par la loi du 15 avril 1909 qui prévoit deux nouvelles structures :

  • Les classes de perfectionnement, annexées aux écoles primaires et scolarisant des enfants de 6 à 13 ans
  • Les écoles autonomes de perfectionnement, pouvant scolariser jusqu’à 16 ans et proposer à la fois une instruction primaire et une formation professionnelle

C’est de cette dernière organisation que sont issus les EREA.

La loi de 1909 institue en outre la nécessité d’un personnel spécialisé, recruté parmi les instituteurs titulaires d’un « certificat d’aptitude spécialisé » (article 7).

Les élèves sont admis par une commission (article 12).

Un conseil d’administration est créé dans chaque école de perfectionnement (article 13).

La loi du 31 décembre 1951 crée les écoles nationales de perfectionnement. Les ENP sont dotées de la personnalité civile et de l’autonomie financière et constituent les ancêtres des EREA.

« Le décret 54-46 du 4 janvier 1954 définit les règles d’administration des « écoles nationales de perfectionnement ». Écoles nationales, elles sont des établissements d’enseignement primaire publics auxquels sont adjoints des fonctionnaires de l’enseignement technique. Elles reçoivent des élèves qui ne peuvent fréquenter utilement les classes normales d’enseignement général ou professionnel. Les élèves sont affectés dans les écoles sur proposition des commissions médico – pédagogiques. Elles dispensent l’instruction, l’éducation, et, pour les élèves de plus de quatorze ans, une formation professionnelle appropriée. Le régime est celui de l’internat ou de l’externat. Les ENP sont dirigées par un directeur, assisté d’un conseil d’administration. Elles disposent d’un budget. Les règles générales d’administration sont proches de celles des écoles normales d’instituteurs et d’institutrices. »

L’article 20 du décret du 4 janvier 1954 donne la liste des onze premières ENP créées. Parmi elles, figure celle de la cité des Fleurs à Paris qui sera transférée en 1962 à Nogent-sur-Marne et deviendra l’EREA François Cavanna.

En 1965, sont constituées les sections d’éducation spécialisées des collèges, devenues à la fin des années quatre-vingt, les sections d’enseignement général et professionnel adapté : les SEGPA.

La loi de décentralisation de 1983 confie aux régions la construction, l’entretien et le fonctionnement des ENP.

Le décret 85-924 du 30 août 1985 fixe le régime administratif des EPLE parmi lesquels figurent désormais les EREA.

La circulaire 95-127 du 17 mai 1995 indique que les EREA sont des établissements destinés à devenir progressivement des lycées d’enseignement adapté. « En fonction des difficultés ou des handicaps pour lesquels les EREA/LEA sont habilités, leur public est constitué d’élèves présentant une ou plusieurs caractéristiques, en difficulté scolaire et/ou sociale, présentant des handicaps auditifs, visuels, moteurs ou physiques ».

L’EREA est situé dans une zone très urbanisée, à proximité étroite du RER A et à 5 minutes à pied du Bois de Vincennes. Il scolarise des élèves provenant des trois départements que compte l’académie.

Ouvert en 1962 sur le site de Nogent-sur-Marne, deux bâtiments le composent : l’un accueillant la direction et le pôle administratif, un autre les salles de classes et les plateaux techniques. Le bâtiment scolaire a été rendu accessible aux personnes à mobilité réduite (ascenseur) par des travaux effectués en 2015.

En 1962, il s’agit d’un ENP (école nationale de perfectionnement), les EREA ayant été créés en 1985 dans le cadre juridique des EPLE. Il peut comprendre à l’époque 136 filles dont 36 internes.

La fermeture de l’internat était rendue nécessaire par la vétusté des locaux. Les internes filles ont alors été replacées à l’internat de l’EREA Stendhal à Bonneuil-sur-Marne et les élèves de SEGPA dans les collèges de secteur. La place retrouvée ainsi a été utilisée pour installer un atelier ATMFC en 2012 et ouvrir ce nouveau CAP.

La partie SEGPA collège a été fermée à cette occasion.

L’EREA François Cavanna ne comporte donc plus qu’un LEA, lycée d’enseignement adapté.

Il existe actuellement en France métropolitaine 80 EREA et 7 ERPD (écoles régionales du premier degré), dont 3 dans l’Académie de Créteil et 14 en Ile-de-France.

Notre collectivité territoriale de rattachement est la Région Ile-de-France.